Résultats du questionnaire "Publications"

samedi 20 mai 2017, par Élizabeth Legros Chapuis

Questionnaire sur les publications APA
(inséré dans la Faute à Rousseau n° 74, février 2017)
Synthèse des réponses

1e partie : analyse des données chiffrées

Nous avons reçu 57 réponses dont 49 sous forme de questionnaires papier (86 %) et 8 sous forme numérique (14 %). En comparaison, lors de l’enquête 2010 on avait obtenu 73 réponses, donc la proportion reste la même : environ 10 % des abonnés.

La répartition par genres donne 23 hommes soit 40 % et 34 femmes soit 60 %. Au plan de l’âge, les tranches les plus représentées sont celles des 60-70 ans (27 %), 70-80 ans (27 % aussi) et plus de 80 ans (34 %). Globalement, 87 % des lecteurs ayant répondu ont plus de 60 ans.

Je n’ai pas analysé la répartition géographique (trop dispersée). Quant à la répartition en CSP, elle donne à peu près la même image qu’en 2010, avec une majorité de professions intellectuelles et notamment d’enseignants.

La quasi-totalité des lecteurs ayant répondu sont adhérents et abonnés. Les trois quarts connaissent l’APA depuis plus de 8 ans. Ce sont donc en grande majorité des « habitués ».
De nombreux lecteurs témoignent dans leurs réponses d’un grand attachement à l’APA et se montrent très élogieux dans l’appréciation de nos publications.

Faute à Rousseau. Une grande majorité la lit régulièrement (84 %). Un bon tiers des lecteurs déclare lire absolument tout !
De très bons scores sont marqués par la Page Blanche (58 % la lisent toujours), l’Evénement (56 %) et les chroniques (57 %), mais surtout le dossier (62 %) et la vie de l’association, lue par 81 % des abonnés.

Le temps de lecture s’élève à 1 à 2 h pour 52 % des lecteurs, plus de 2 h pour 42 %. (Pour la FAR comme pour le GM, de nombreux lecteurs disent y revenir à plusieurs fois).

Les thèmes de dossiers les plus appréciés ont été : ateliers d’écriture et d’édition (11), expériences de l’art (7), maisons (9), mer (12), nature (7). Les moins appréciés : ateliers encore (6), nature (4). NB : Les lecteurs ont donné moins de réponses pour les dossiers qu’ils n’ont pas aimés (en fait, ont souvent donné des réponses seulement pour les dossiers aimés).

A la question : faut-il valoriser davantage les textes déposés au fonds APA dans la FAR ? 74 % répondent oui.

La longueur des articles est jugée satisfaisante à 96 %, leur contenu satisfaisant à 85 % (8 personnes les trouvent trop savants), leur qualité très bonne à 85 % (8 personnes disent « assez bonne »).

Faut-il modifier l’aspect de la FAR ? Oui 28 %, non 56 %, NSP 16 %.

Garde-mémoire. Un large tiers des lecteurs le lit en entier (37 %), la moitié en lit « une bonne partie » (49 %), et 22 % seulement quelques échos.
Le temps de lecture est inférieur à 1 h pour 21 % des lecteurs, de 1 à 2 h pour 51 %, de plus de 2 h pour 27 %.
Une large majorité (87 % de oui) se prononce en faveur du maintien d’une version papier du Garde-mémoire.

Cahiers. Une bonne moitié (56 %) en a acquis plusieurs, 20 % en ont un, 24 % aucun.
Faut-il modifier leur aspect : Oui 28 %, non 48 %, NSP 24 %.

Site. Ils sont 72 % à le consulter (24 % régulièrement, 30 % de temps en temps, 28 % rarement).
Ce qui représente un net progrès par rapport à 2010, malgré les difficultés signalées par plusieurs personnes parmi les plus âgées (et qui visent Internet en général plutôt que le site APA).
Parmi les consultants du site, 73 % y vont pour chercher une information précise, 61 % pour suivre l’actualité de l’autobiographie, 39 % pour lire des articles complets.

Newsletter : 74 % la reçoivent, de manière régulière à 92 %. Parmi eux, 40 % utilisent souvent les « clics » proposés pour en savoir plus, 60 % le font rarement.
Faut-il modifier la newsletter ? Oui 10 %, non 50 %, NSP 40 % (mais globalement il y a peu de réponses sur ce point, donc c’est peu significatif).

Par contre 11 % seulement suivent l’APA sur les réseaux sociaux, contre 89 % de non.
Ce faible taux ne doit pas inquiéter, car a) la présence sur les réseaux est destinée à nous faire connaître de personnes qui justement ne sont ni adhérents ni abonnés. Il en va de même pour la newsletter dont l’audience (environ 2000 personnes) est à peu près 4 fois plus étendue que le nombre des adhérents. Et b) il y a parmi les réponses de nombreuses personnes âgées qui ne pratiquent pas du tout ces réseaux.

2e partie : synthèse des propositions de changement et d’amélioration
A peu près la moitié des lecteurs ont donné des réponses libres en plus des cases à cocher.

J’ai rassemblé ci-après les suggestions qui sont formulées par un maximum de lecteurs ; plus quelques propositions originales qui m’ont paru intéressantes.

En suivant l’ordre des questions posées, voici les points les plus significatifs :

Rubriques à créer ou à développer dans la FAR
a - Textes de réflexion sur l’autobiographie, son évolution, ses formes nouvelles
 « Articles théoriques de chercheurs, réflexions sur l’autobiographie »
 « Accorder plus d’importance aux livres sur l’autobiographie » (théoriques ?)

b – « Articles sur l’autobiographie dans d’autres pays »
 « Articles sur fonds d’archives »

c - Rubrique consacrée aux textes des déposants (pas seulement résumés)
 « Un article donnant un aperçu général des préoccupations majeures des déposants au cours de chaque trimestre » (à partir des constatations des comités de lecture)
 « Expériences des lecteurs du fonds »

Articles n’ayant pas leur place
a – « Textes personnels courts »
 « Un peu beaucoup d’articles personnels de membres du groupe responsable [de la FAR ?] qui à mon sens n’intéressent pas le public adhérent »

b - Les chroniques qui relèvent plutôt d’une revue littéraire
 « La partie Chroniques pourrait être plus limitée, (…) Par contre les notes de présentation d’un ouvrage pourraient être publiées uniquement sur le site, la revue-papier se contentant d’un pavé listant les articles mis en ligne pendant la période. »
 « Je ne vois pas la différence entre Chroniques et Nous avons lu. Eviter les ouvrages ayant déjà large couverture médiatique. » Le lecteur suggère de faire plutôt une veille sur les publications autobiographiques (sur le site).

Remarque sur les dossiers : « Attention aux thèmes FAR voisins trop proches dans le temps (nature/mer en 2016, exil/perte en 2017). Réfléchir plus en amont et diversifier les thèmes. »

Peu de commentaires sur la longueur, le contenu et la qualité des articles, qui sont d’ailleurs plébiscités par les chiffres de satisfaction…

Mise en valeur du fonds APA
« La mise en valeur du fonds, c’est notre vraie spécificité, ce qu’on ne trouvera nulle part ailleurs et ce qui peut faire acheter la revue à l’extérieur ».

Une majorité de lecteurs souhaite lire des extraits plus nombreux et plus étendus.
Quelques autres suggèrent des résumés. Une personne fait la synthèse en proposant
« résumé + illustration + extrait ».
Les avis varient sur l’espace à donner à cette rubrique, entre « minimum dix lignes » et cette proposition d’un micro-dossier :
« Chaque numéro devrait mettre en avant un dépôt remarquable de façon assez approfondie, avec des articles de présentation, l’écho mais aussi éventuellement des articles évoquant les circonstances de son dépôt, l’intérêt sociologique, historique ou littéraire, puis présenter des bonnes feuilles en quantité suffisante. Un espace d’une vingtaine de pages. »

Améliorations à apporter à la présentation de la FAR

De nombreux lecteurs souhaitent un format plus réduit, plus maniable, plus facile à emporter avec soi. Plusieurs emploient l’expression « format livre ».

A l’inverse, une proposition pour changer radicalement l’aspect :
« Il faut aller vers une amélioration de la présentation de la revue. Le format me semble à conserver. Une couverture glacée serait bienvenue. Les images pourraient être plus grandes et de meilleure qualité. Il faut aller vers le côté « bel objet » que l’on a plaisir à conserver pour lui-même. C’est à cette condition qu’une revue papier peut trouver sa place face au numérique. »

Beaucoup remarquent et apprécient qu’il y ait davantage d’illustrations. Mais autant en souhaitent encore davantage et qu’elles soient de plus grande taille. Plusieurs invoquent le caractère austère de la couverture, la disant peu attractive et la souhaitant plus colorée.

Toutefois plus de la moitié des lecteurs (56 %) ne demandent pas de changement :
 « Ne pas changer, elle s’est beaucoup améliorée »
 « Efforts faits avec succès »
 « La maquette et l’aspect de la revue sont d’un bon niveau »

Améliorations à apporter au GM

Plusieurs personnes signalent des difficultés à comprendre indexation et numérotation.
Une écrasante majorité (87 %) souhaite le maintien d’un GM papier.

Améliorations à apporter aux Cahiers

Cette question obtient moins de réponses que pour la FAR et le GM. Plusieurs suggèrent un format différent pour les distinguer de la revue. Tous demandent davantage d’illustrations.
A noter qu’un quart des lecteurs n’ont acquis aucun cahier, et 20 % un seul cahier. Il y a donc une relative méconnaissance des Cahiers parmi des adhérents-abonnés de longue date. Une action d’information serait sans doute à mener.

Améliorations à apporter au site

La fréquentation a beaucoup augmenté depuis 2010. La plupart le trouvent satisfaisant, clair, efficace. Les deux tiers des personnes qui le consultent déclarent trouver facilement ce qu’elles cherchent. Les 61 % disent le consulter pour suivre l’actualité de l’autobiographie : ne pas négliger la place à donner à des informations non-APA (ce qui rejoint les suggestions de veille sur les parutions, etc.).

Propositions de rubriques pour le site :
 « Relais d’informations de spectacles, expos, publications » (idem pour la Newsletter)
 « Une rubrique sur les livres autobiographiques édités ou auto-édités par les Apaïstes »
 « Ouvrir une rubrique destinée aux jeunes, aux lycéens, nombreux à écrire des journaux intimes et lire des autobiographies »
 Rubrique de questions/réponses, forum et/ou chat

Globalement, les lecteurs souhaitent plus d’images, éventuellement des vidéos.

Améliorations à apporter à la newsletter

Peu de suggestions. Elle est jugée satisfaisante.
Certains lecteurs semblent avoir des problèmes avec le système des clics et des liens (« orienter les lecteurs vers le site », « consulter facilement le site à partir de la lettre »).

Suggestions libres

A. Questions de diffusion
 « La FAR vise un public trop restreint ayant une culture littéraire. Il faudrait produire des publications plus courtes sur des sujets ciblés pour des publics plus jeunes et plus variés ».
 Réfléchir à comment diffuser la revues auprès des libraires à Paris et en province
 Objectif = « faire entrer les plus jeunes générations dans l’APA. Faire appel à écrits de lycéens (en passant par le ministère de l’EN), organiser des manifestations autour du journal intime, du carnet de voyage etc. proposer des lectures à haute voix dans les médiathèques »

B. Observations sur le contenu des publications
 « C’est quand même très sérieux, pourrait-on mettre plus d’humour, de côtés ludiques, de BD ? »
 Davantage d’interviews et enquêtes
 « Mon but en faisant des dépôts à l’APA est de contribuer à établir un stock de documents utilisables par des chercheurs. Intérêt de la documentation ainsi fournie sur les métiers. Si des travaux sont effectués par des chercheurs, nous en informer. »
 Les signataires des articles sont souvent les mêmes. Il faut inciter les participants à des groupes d’écriture à transmettre des textes pour plus de diversité. »

C. Appréciations générales
Quelques compliments parmi beaucoup d’autres !
 « Je suis très heureux que l’APA existe et qu’elle manifeste son existence par la FAR et le GM grâce auxquels, au-delà de ma participation à un groupe, je me sens appartenir à une famille intellectuelle, celle des diaristes. »
 « Je suis globalement satisfait de ce que vous faites, à savoir un travail remarquable de présentation et de valorisation de la mémoire du vécu de ce qui fait l’ensemble de notre société »
 « Les publications APA constituent un fond de grande qualité, sur lequel je peux revenir et m’enrichir… j’en profite pour remercier sincèrement les rédacteurs pour leur implication. »

* * *

Les réponses à ce questionnaire ont servi de base au « séminaire » publications tenu le 28 juin 2017 et auquel participaient une quinzaine de membres de l’APA. La réflexion sur l’évolution souhaitée de nos publications va se poursuivre dans le cadre du projet associatif actuellement en cours d’élaboration.