Groupe Toulouse-MPAPA : activités 2020-2021 et projets pour 2022

mercredi 27 octobre 2021, par Roseline Combroux

Image : L’Espace associatif Bonnefoy à Toulouse, lieu de réunion habituel du groupe MPAPA

Le groupe de Toulouse MPAPA compte cette année encore 14 personnes. Il se réunit en plénière une fois par mois et travaille également en sous-groupe sur des projets particuliers. La crise sanitaire a bien sûr affecté et affecte encore notre activité. Plusieurs de nos réunions n’ont pu se tenir, le projet de lecture à voix haute à l’EPHAD Sainte Monique n’a pas pu démarrer mais nous avons cependant pu mener à bien certains projets.

Avant la crise, les 21 et 22 février 2020 MPAPA a participé au séminaire Création : l’imagination à l’œuvre organisé à Muret par l’association Atelier Élan des Mots dont nous étions partenaire. Claude a animé un atelier d’écriture et Isabelle un atelier collage. Dominique, Isabelle et Roseline ont participé à des lectures à voix haute.

Le vernissage de l’exposition Nos histoires cousues a eu lieu le 27 février 2020 au Centre Social Raymond IV à Toulouse, enrichie des travaux réalisés par des personnes fréquentant le centre social. MPAPA a été à l’initiative de ce projet, a participé à son organisation et Roseline Combroux a animé un atelier d’écriture autour du thème Parler de soi et de sa culture. L’ensemble a pris pour titre « De fil en soi ». Un article doit paraître dans le prochain numéro de la revue EMPAN-Prendre la mesure de l’humain ayant pour thème Les centres sociaux. Cf La page blanche dans la FAR n°83.

Les textes écrits par 8 membres du groupe sur leur vécu de l’explosion de l’usine AZF à Toulouse le 21 septembre 2001 ont été réunis et déposés à l’APA (APA 3954).

Nos réunions thématiques en plénière se sont trouvées espacées en raison de la crise. La première en 2021 s’est tenue autour des pratiques de journal : pourquoi on l’écrit ou pas ? Comment on l’écrit ? Qu’en fait-on ? Pour aborder ce thème, nous avons choisi de commencer par parler du confinement et du rapport à l’écriture.

Malgré la situation sanitaire nous avons continué à nous réunir chez nous, l’espace culturel Bonnefoy étant fermé.
Trois réunions ont pu se tenir en mars, juin et juillet . Nous avions décidé d’aborder le thème des objets. Le numéro 56 de la FAR était consacrée à ce thème.
- Première séance (chez Roseline) : Marie nous a présenté le travail colossal qu’elle a réalisé à partir de ses objets en nous expliquant le pourquoi, sa méthodologie. Un travail d’une grande qualité. Ensuite un échange a permis à chacune et chacun de s’exprimer sur son propre rapport aux objets. Un moment très riche du point de vue du contenu et des émotions partagées.
- Deuxième séance (chez Isabelle) : un atelier d’écriture animé par Claude, après la lecture des textes avec ses émotions, une discussion s’est engagée à propos de l’écriture.
- Troisième séance (chez Isabelle) : un atelier collage animé par Isabelle, à partir de deux propositions puis une présentation par chacune et chacun de son collage et de ses intentions.

Une nouvelle adhérente nous a rejoint, Alexandra Bolsari, écrivaine nomade qui vit dans un van et qui a donné une interview sur sa pratique du voyage dans La Faute à Rousseau n°88 . Elle participe à nos réunions quand elle est en région toulousaine.

En juillet nous avons rencontré La maison des écritures de Lombez dans le Gers, un contact à revoir .

Les carnets LA PAGE sont édités et sont disponibles. L’un sur le thème Autoportraits, l’autre sur Image et autobiographie. Leur réalisation est assurée par l’Atelier Élan des Mots sous format papier et numérique.
(Voir leur présentation)

Le groupe lecture des textes déposés dans le fonds, animé par Bernard Massip, fonctionne régulièrement. Six personnes y participent. Des échos de ce groupe figurent déjà dans les Garde-Mémoire n° 19 et 20.

Comme chaque année nous avons participé à la journée Portes Ouvertes à l’Espace Bonnefoy en septembre où des des contacts intéressants ont été pris, notamment avec Dominique Martre, ce qui se traduira voir les projets 2022

Les projets pour l’année 2022

- Dans nos réunions mensuelles internes nous aborderons le thème : Le temps POUR soi/Le temps À soi. Nous reprendrons l’organisation adoptée pour les précédents thèmes : une discussion pour cerner le sujet, un atelier d’écriture, un atelier collage et une nouvelle proposition, un échange de lectures sur ce thème.

- Nous organiserons une réunion publique un samedi après-midi dans le courant du premier trimestre 2022, à l’espace Bonnefoy, pour présenter La Kabylie en partage – dans l’intimité des femmes avec Dominique Martre et Claudine Vassas, ainsi que les livres d’Alexandra Borsari.
Cette rencontre aura lieu samedi le 5 février 2022 à 14h (info du 30 novembre)

-L’atelier de lecture à voix haute animé par Anne-Marie Camus, comédienne, pour préparer des lectures sur le thème Ambérieu et ses environs a dû être reporté en 2022. Ces lectures seront données à Ambérieu pendant les journées de l’APA en juillet 2022 . Quatre d’entre nous y participent.

- Le travail effectué sur le thème des objets au cours de l’année antérieure va donner lieu à la réalisation d’un Cahier de l’APA, permettant ainsi de renouer avec la pratique de publication de Cahiers des groupes locaux.

- Une rencontre avec l’IDHS 31 (l’institut départemental d’histoire sociale), un organisme lié à la CGT, nous a permis de pointer quelques pistes d’un travail en commun, pouvant déboucher à terme sur un Cahier et/ou sur une lecture publique.

Pour tout contact avec le groupe ou pour le rejoindre :
Roseline Combroux : rcombroux@gmail.com

Retrouvez la présentation générale du groupe MPAPA et les liens vers les pages des années antérieures.