Journées de l’autobiographie 2019 : Transmissions

mardi 6 août 2019, par Bernard Massip

C’est le thème des Transmissions qui avait été choisi pour ces vingt-huitièmes Journées annuelles de l’autobiographie, une thématique au cœur de la mission de l’APA puisque l’un des premiers buts de notre association est de conserver les témoignages inédits sur des vies « ordinaires » afin qu’elles ne s’effacent pas définitivement et qu’elles puissent être transmises. Nous nous sommes interrogés à partir de nombreux exemples concrets sur les divers types de transmission, sur les modalités de celles-ci, sur ce qui les favorise ou les entrave, sur les problèmes que cela pose à ceux qui transmettent comme à ceux qui reçoivent …

Les Journées se sont tenues à Paris ce qui n’est pas fréquent, les dernières Journées complètes en région parisienne remontant à 2008 au centre de Marly-le-Roi, fermé depuis. Le lieu trouvé cette fois-ci, la Résidence internationale de Paris, dans le 20eme arrondissement, dépendant du Centre Ethic-Etap, permettait d’associer dans un même lieu l’hébergement des personnes venues de province ou de l’étranger et les activités des Journées, tables-rondes plénières et soirées de projection, comme les multiples ateliers d’information ou de création.

Après la traditionnelle ouverture par le président Philippe Lejeune et par Michel Baur, coordonnateur des Journées, celles-ci ont démarré par la présentation par Irvin Anneix, web documentariste et artiste multimédia, de certaines de ses réalisations les plus récentes construites dans une perspective de transmission inter générationnelles : Les fleurs de l’âge est réalisé à partir d’échanges de correspondance entre entre des collégiens de Belleville et des résidentes d’une maison de retraite d’Enghien-les-Bains, Lait de poule s’intègre dans un projet collaboratif plus vaste, Grandmas Project, des courts métrages de 8 minutes évoquant ce qui se joue à travers la transmission de recettes de cuisine entre grand-mères et petits-enfants.

Autre séance de cinéma le samedi soir avec la présentation du remarquable documentaire d’Eric Caravaca, Carré 35, une enquête sur une grande sœur disparue qui révèle au-delà de la figure occultée de douloureux secrets de famille, bel exemple de transmission volontairement entravée.

La table ronde du samedi après-midi s’interrogeait sur les transmissions familiales et sociales avec des interventions basées sur des exemples contrastés de transmission présentées par Michelle Cleach, Marie-Laure Las Vergnas et Mireille Podchlebnik, complétées par une intervention de Vincent de Gaulejac, à partir également d’un cas concret, mais débouchant sur une passionnante réflexion sur l’articulation du social et du psychologique. La table ronde du dimanche, centrée sur APA et transmissions, a permis d’entendre des interventions de Philippe Lejeune, Claudine Krishnan, Pierre Lescanne et Bernard Massip. On retrouvera dans La Faute à Rousseau n° 82 des articles reprenant l’essentiel des interventions de ces deux tables rondes.

Comme toujours ces Journées ont été riches de nombreux ateliers et cartes blanches, ateliers de création personnelle (principalement ateliers d’écriture mais aussi un atelier collage) et ateliers d’information, ainsi qu’un atelier de lecture de textes issus du fonds sur le thème Amours. De façon plus inhabituelle, deux de ces ateliers étaient délocalisés, l’un pour découvrir la Galerie des dons du Musée de l’Histoire de l’Immigration et un autre, très original, au cimetière du Père-Lachaise pour évoquer nombre de figures littéraires et découvrir ce que transmettait épitaphes et pierres tombales.

Comme à l’accoutumée, de nombreux participants étrangers (en plus de nos amis suisses directement membres de l’APA) ont enrichi nos Journées de leur présence. On trouvera en annexe deux lettres que nous ont adressées Francine Meurice des APA-AML de Belgique ainsi que Rainer Glaser et Jutta Jager-Schenk du DTA d’Emmendingen sur leur expérience de ces Journées ( Lire Regards européens sur les Journées 2019)

En complément :

Télécharger les textes complets de la lecture Amours

Voir la vidéo sur les Journées 2019, réalisée par Martine Bousquet

La table ronde du samedi après-midi : transmissions familales et sociales
De gauche à droite : Michelle Cleach, Marie-Laure Las Vergnas (masquée), Véronique Leroux-Hugon, Vincent de Gaulejac, Mireille Podchlebnik
La table ronde du dimanche apès-midi : APA et transmissions
De gauche à droite, Claudine Krishnan, Philippe Lejeune, Gérald Cahen, Bernard Massip, Pierre Lescanne